Synopsis – Bangladesh, le périple du bois pauvre (Vu Van Cong)

La superficie du Bangladesh est minime par rapport à celle de ses deux voisins, l’Inde et le Myanmar, mais il possède l’une des plus grandes réserves de bambou au monde. Contrairement aux essences de bois nobles répandues en Asie, le bambou est un matériau peu coûteux mais aux usages très variés. Il constitue l’une des principales ressources du pays et permet de faire vivre un grand nombre de familles, directement ou indirectement. Depuis la région d’Hoar Hakaluki qui se situe au nord-est du pays, les cannes de bambou vont parcourir plus de 500 km à travers les eaux pour arriver à la capitale, Dacca, où elles seront vendues.
Dans ce documentaire, le spectateur suivra le voyage du bambou sur la rivière Meghna, depuis sa coupe dans la forêt de Juri, jusqu’à son point d’arrivée à Dacca, en passant par les différentes escales où le bambou sera à chaque fois assemblé en fagots de plus en plus gros à mesure que le lit de la rivière s’agrandit, pour finalement devenir un gigantesque radeau de 25000 cannes. C’est ainsi que tous les ans, six cent millions de cannes de bambou descendent les eaux du Bangladesh, pour connaître « Le périple du bois pauvre ».

Voir la bande-annonce

 

Si les images du film n’apparaissent pas, cliquez sur l’une des deux flèches ci-dessous